• [javascript protected email address]
  • J’aime

A l’occasion de la journée mondiale du réfugié célébrée mercredi 20 juin dernier, le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés “HCR”, a relevé l’importance d’un soutien aux régions reculées de la RDC, qui hébergent un grand nombre de réfu

Écrit par  22 juin 2018

Après les inondations meurtrières du début de semaine à Abidjan, le gouvernement a annoncé une enveloppe de deux milliards de francs CFA (trois millions d'euros) qui doivent être distribués aux familles des victimes et aux sinistrés. Des distributions de vivres et d'équipements de première nécessité sont également prévues. Et, au terme d'un Conseil de sécurité d'urgence, le président Alassane Ouattara s'est rendu lui-même sur les lieux du drame.

Les pieds dans la boue de la cité Allabra, Alassane Ouattara a tenu à constater de ses yeux l'ampleur des dégâts. Les familles éplorées sont réconfortées par le chef de l’Etat : « On a pris la décision, on va vraiment venir en aide ». Cette mère de famille décrit au président l'eau qui monte inexorablement à l'intérieur de sa maison ; elle a été le témoin de la noyade d'un de ses proches : « C’était à son tour de monter, il y avait de l’eau partout, il a dit : "maman, mon pied est coincé. Je ne peux pas sortir" ». « Toutes nos condoléances » lui répond le président ivoirien.

Quelques centaines de mètres plus loin, c'est la rue Ministre, systématiquement inondée lors de la saison des pluies. Elle accueille cependant sous les applaudissements le chef de l’Etat. Alassane Ouattara s'y exprime : « Nous allons apporter des aides concrètes. Nous allons loger les gens pour veiller à leur sécurité. Nous allons avoir un système de veille au cas où il y aurait de nouvelles pluies. Nous préparons toute une série de dispositions comme cela doit se faire dans tous les pays modernes. Je peux vous dire que nous allons continuer. »

Le président ivoirien repart alors dans sa limousine. Le gouvernement va débourser deux milliards de francs CFA pour les familles de victimes et les personnes sinistrées. Ce vendredi, le pays redoute à nouveau de fortes pluies.