• [javascript protected email address]
  • J’aime

A Pékin, Kim Jong-un réaffirme les engagements de Singapour

Écrit par  21 juin 2018

Après le sommet historique entre Trump et Kim la semaine dernière, la Chine n'entend pas rester simple spectatrice d'une détente historique en Corée. Kim Jong-un vient d'effectuer sa troisième visite officielle en Chine en trois mois.

Avec notre correspondant à ShanghaiSimon Leplâtre

Une semaine après le sommet de Singapour, le thème dominant de cette visite était évidemment la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Kim Jong-un visitait la Chine pour la troisième fois en trois mois, signe que même si Pékin n'était pas sur le devant de la scène récemment, les Chinois entendent bien continuer à influer sur le destin de la péninsule coréenne.

La Chine est le principal allié de Pyongyang, et son seul partenaire économique important. Et la Chine, comme les Etats-Unis, préfèreraient une Corée du nord sans arme nucléaire.

A Pékin, Kim a évoqué la « perspective d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne ». Alors que le président chinois Xi Jinping a appelé à « concrétiser l'accord de Singapour ».

Innovations

Mais le séjour à Pékin a aussi été l'occasion pour Kim de visiter un parc d'innovation en sciences agricoles, ainsi qu'un centre de contrôle du métro pékinois.

Signe que la Corée du nord, qui espère se voir délivrée rapidement des sanctions internationales, pense à son développement économique. Et pourrait s'inspirer des réformes libérales mises en place par la Chine il y a quarante ans, qui ont permis au pays de devenir la deuxième puissance économique mondiale aujourd'hui.