• [javascript protected email address]
  • J’aime

RDC: le territoire de Beni déplore de nouveaux morts attribués aux ADF

Écrit par  5 mars 2018

Une nouvelle attaque a eu lieu samedi 3 mars en territoire de Beni, au Nord-Kivu. Sept personnes ont été tuées dans une attaque dans le village de Eringeti, à la frontière avec la province de l'Ituri. Les assaillants seraient des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées, toujours actifs dans la zone.

Selon le chef du village, des hommes armés ont fait irruption à Eringeti samedi vers 17h30 heure locale. Sept personnes ont été tuées, six par balles et une à l’arme blanche. Parmi les victimes, plusieurs femmes et une fillette.

Pour le pasteur Gilbert Kambale, président de la société civile de la ville de Beni, la situation est devenue intolérable pour la population locale. « Il est inconcevable qu'on puisse continuer à tuer les gens, les habitants qui sont aujourd'hui dans la psychose permanente. Ils sont abattus, dans la peur et dans la crainte. Il faut vite renforcer les brigades d'intervention, mais également les FARDC pour contraindre ces massacres à répétition. »

L’armée congolaise, présente dans la région, a confirmé l’attaque. Selon un porte-parole des FARDC, le capitaine Mak Hazukay, il s’agit d’un petit groupe appartenant aux rebelles ougandais des ADF. L’armée est intervenue pour les repousser, mais les rebelles ont réussi a s’enfuir dans la forêt. Hazukay ajoute que les altercations entre ADF et l’armée congolaise sont quotidiennes dans ce secteur.